vendredi 27 juin 2008

Du soleil dans ma voix

"il vous vient d'où Mademoiselle ce joli accent?"" de Marseille" "ptain nina, masque ton accent, masque ton accent, on est à Paris, on va se faire taper dessus"

Et voui, quand on est une Marseille séjournant à Paris, ou même tout juste à 2O km de chez soi dur dur de passer inaperçu ! J'ai beau parler lentement, supprimer le mot putain de mes phrases, et railler de mon vocabulaire toutes ces expressions désuètes et provinciales, rien n'y fait mon accent et là, je n'ai qu'à dire bonjour à un commerçant pour qu'il me rappel que oui j'ai l'accent et que que je le veuille ou non il est assez prononcé.

L'accent marseillais vous voyez c'est une fatalité, on ne choisit pas de l'avoir on né avec et c'est comme ça, je vous conseille même pas d'essayer de l'effacer. Le pire pour une jeune fille comme moi, c'est que je suis consciente de mon accent, je ne m'en cache pas tellement mais je reste persuadée que quand même je ne parle pas comme une vendeuse de poisson, vendant sur la Criée. Pourtant à écouter les réactions de certaines de mes copines, mon accent est quand même bien prononcé. Alors c'est vrai que dans certaines circonstances comme je l'ai dit je le dissimule un peu, mais c'est tellement dur. D'autant plus que cet accent amuse, alors pourquoi s'en priver. Une provinciale dans le nord et tout le monde est aux anges : on s'amuse à répéter en mettant le plus l'intonation possible des mots marseillais, on rigole des putain con qui ponctuent mes phrases, on éclate de rire quand dans un moment d'égarement je parle de cacarinettes dans la tête, ou du fait d'être esquiché dans une pièce et j'en passe. Du coup, c'est un jeu entre les gens sans accent et les gens du sud, on sourit quand pour la énième fois de notre vie on nous dit "o fada" expression connue dans la France entière je crois, on répète 1O fois au mécanicien qu'on veut de nouveaux peneux et pas des pneus, on rougit quand dans une conversation sérieuse un "o fan" nous échappe... et oui le parler et l'accent marseillais c'est tout un programme. d'ailleurs même après plusieurs années, les acteurs de Plus Belle La Vie ne sont toujours pas crédible. L'accent marseillais comme le corse ne s'improvise pas, cet accent chantant a bercé notre enfance, c'est notre petite culture perso et notre point de démarcation.

Notre accent en dit dessuite long sur nous, on est des enfants du soleil, on aime les longs apéros aux pastis et les soirées foot dans les bars et enfin on a le cœur sur le main. Voilà ce que notre accent dit de nous. Alors c'est pourquoi les commerçant nous trouvent sympathiques à peine après avoir prononcé deux mots et c'est pourquoi nos comiques sont les meilleurs. Nous on a la chat, on te fera rire jusqu'à demain tellement on est plein de conneries.

(en construction)

2 commentaires:

Miss G* a dit…

L'accent, on l'a ou on l'a pas... C'est sur que quand on l'a, on peut pas le rater! Mais ce que tu dis est vrai, il chante la convivialité ton accent marseillais! Et puis il nous fait bien marrer quand c'est Bosso qui s'y colle!

Nanis a dit…

Mouais ,fin bon l'accent marseillais avec toutes ces accentuations en fin de phrase , ca le fait bof quand meme !!Mais bon ,comme tu dit ,quand on l'a ,on l'a ,on est dans l'obligation de le garder ...
Nanis (l)(l)